Par : Clinique Orthopédique Duval

La clinique étant actuellement fermée en raison de la pandémie, nous voulons transmettre tous nos souhaits de bonne santé à chacun d’entre vous. Nous sommes conscients que nous traversons une période au cours de laquelle nos habitudes et notre routine sont chamboulées par des événements hors de notre contrôle. Voici donc quelques conseils qui vous aideront à rester en santé.

La crise est particulièrement difficile pour les personnes qui :

-sont âgées de 70 ans et plus

-souffrent d’arthrite dans la hanche ou le genou

-ne peuvent quitter leur domicile

-ne peuvent recevoir de visiteurs

-ne savent pas quand la situation se résorbera

Dr Duval propose un exercice spécial qui vous permettra de mieux gérer les différentes émotions que l’on peut ressentir lors d’une période difficile comme celle que nous vivons présentement. Cet exercice mental vous permettra de créer et de transmettre de l’énergie positive qui, en retour, vous apportera un peu de paix et de réconfort.

Vous pouvez faire comme d’habitude, essayer de vous étirer, de bouger, de dormir…

Ou vous pouvez essayer de penser en-dehors de la boîte.

Je sais, ce n’est pas de la médecine, encore moins de la chirurgie orthopédique.

C’est de l’aide humanitaire.

Une sorte de « brainstorming ».

C’est à la fois une de mes qualités et un de mes défauts.

Alors ma suggestion aujourd’hui :

  1. Trouvez chez vous la photo de la personne encore vivante que vous connaissez qui vous inspire le plus.
  2. Trouvez un poème que vous n’avez jamais appris et qui vous inspire : cherchez dans un livre, cherchez sur internet, téléphonez à vos amis pour qu’ils vous trouvent le texte sur internet ou ailleurs. Évitez les poèmes qui parlent de maladie, de virus ou de la mort. Choisissez ceux qui traitent de l’amour, de l’amitié,…
  3. Quand vous avez le texte en main, marchez lentement en apprenant le poème par cœur. Il ne s’agit pas de lire, il faut l’apprendre, le réciter à voix haute. Quand vous avez mal ou que vous vous trompez, ne vous découragez pas, regardez la photo que vous avez choisi, dites-vous que vous l’apprenez pour cette personne.
  4. Pratiquez aussi longtemps qu’il le faudra et quand vous serez prêt, appelez la personne sur la photo et dites-lui pourquoi vous avez choisi ce poème et récitez-le.

La douleur ne disparaîtra peut-être pas mais vous vous sentirez un peu mieux.

Dr Nicolas Duval